barre.jpg

Liens / Links - Divers / Miscellaneous

1968 - 1969 - 1970 - 1971 - 1972 - 1973 - 1974 - 1975 - 1976 - 1977 - jaquettes cds/covers - Madison - Straight arrow

accueil/home - sommaire principal/main summary


Biographie

Cette biographie est succinte, elle retrace uniquement la vie et la carrière d'Elvis dans les grandes lignes, lesmoments les plus importants, et s'adresse notamment aux gens qui découvrent Elvis et aux fans qui débutent dans le monde d'Elvis. Pour obtenir des renseignements plus détaillés sur certaines saisons de concerts, se reporter au sommaire du site.

 

1935
Elvis Aaron Presley est né le 8 janvier à Est-Tupelo, dans le Mississippi, son jumeau est mort-né une demi-heure plus tôt, il s’appelait Jesse Garon. Les parents d’Elvis sont Gladys Love smith Presley, née le 25 avril 1912 au nord de Tupelo, et Vernon Presley né le 19 avril 1916 près de Fulton. Ils se sont mariés le 7 juin 1933 et habitaient depuis lors dans une petite maison de 2 pièces construite par Vernon, son frère Vester et leur père Jessie Presley. Les Presley font partie de l’église “First Assembly of God”. Les fêtes et cérémonies avec chanteurs et musiciens de “gospel”, les prédicateurs et les fidèles en transes, auront une très grande influence sur le jeune Elvis.

1945
Elvis gagne 5 dollars et une entrée gratuite à toutes les attractions de la fête annuelle du Mississippi Alabama Fair and Dairy show et remporte le second prix du concours amateur avec la chanson de Red Foley “Old shep” retransmise sur WELO en direct, et que son père Vernon entend lorsqu’il est à bord de son camion.

1946
Elvis a onze ans, et il demande une carabine à sa mère qui lui offre une guitare. Il répète inlassablement tous les accords que lui montre son oncle Vester, ainsi que certaines personnalités locales.

1948
Les Presley ont de sérieux ennuis financiers et doivent quitter Tupelo pour aller vivre à Memphis dans le Tennessee, à environ 160 km de là. Elvis va en classe au collège L.C. Humes de la ville. Il se fait des amis, mais son look change, ses vêtements sont de plus en plus excentriques, sa coupe de cheveux est souvent jugée bizarre par les autres élèves, et tout cela lui attire des bagarres avec les autres, heureusement, un autre élève, Red West prend sa défense, et permet à Elvis de passer néanmoins une scolarité correcte.

1952
Elvis a maintenant 17 ans, et il rencontre les “Blackwood Brothers”, un groupe de chanteurs blancs de gospel. Ils donnent des concerts à l’Ellis Auditorium de Memphis et font pénétrer Elvis dans les coulisses pour qu’il puisse y assister. Cette rencontre sera déterminante pour lui, et aura un grand retentissement tout au long de sa carrière, pour le choix et l’interprétation de ses futures chansons.

1953
Elvis termine ses études et commence à travailler, en débutant avec son oncle et son cousin sur une chaîne d’assemblage de la “Precision tool company” pour 40 dollars par semaine. Il trouve occasionnellement quelques engagements en tant que chanteur, ce qui lui permet de ne pas continuer à travailler en usine toute sa vie. Il quitte donc cette usine pour devenir conducteur de camion à la “Crown electric”. Un samedi après-midi, Elvis gare son camion devant le studio de Sam Phillips, qui se trouve au 706 Union avenue. Sam est propriétaire du label “Sun”, et il vient d’avoir un certain succès avec le groupe blanc de “hillbilly” les Ripley Cotton Pickers. Elvis essaie de rencontrer Sam et entre dans l’immeuble sous prétexte d’enregistrer un disque pour l’anniversaire de sa maman, c’est effectivement un prétexte, car son anniversaire était déjà passé de quelques mois. Il interprète deux succès des Ink Spots “My happiness” et “That’s when your heartaches begin”. Sam Phillips étant parti à déjeuner, c’est son assistante, Marion Keisker qui fait une copie de deux extraits des chansons d’Elvis pour les faire écouter au retour de Sam Phillips. Elle prend aussi l’adresse d’Elvis, au cas où.

1954
Elvis retourne au Memphis Recording service pour enregistrer 2 autres chansons, et il rencontre cette fois-ci Sam Phillips qui lui fait chanter “Casual love affair” et “I’ll never stand in your way”. Sam avait toujours l’idée de trouver un blanc qui aurait le feeling des noirs. Il a aussi rapporté de Nashville une maquette de chanson qui s’appelle “Without you”, elle a été écrite par un noir, et Sam ne sait pas à qui la faire chanter, Marion lui suggère alors d’essayer avec Elvis. Elvis ne réussit pas à la chanter, mais Phillips lui fait chanter plein d’autres œuvres. Sam lui présente aussi un guitariste, Scotty Moore. A la première répétition avec Scotty, Bill Black se joint à eux, et pendant deux mois, à raison de 3 à 4 nuits par semaine, le trio va explorer le blues, la country et le répertoire de variétés.
La première séance pour un vrai disque d’Elvis chez Sun records est produite par Sam Phillips dans la soirée. Le trio interprète “I love you because”, “That’s all right” et “Blue moon of Kentucky”. Quelques jours plus tard, à l’émission “Red, Hot and Blue” de Dewey Phillips, Sam s’aperçoit que toutes les lampes du standard téléphonique de la radio s’allument en même temps au passage de “That’s all right”. Pendant ce temps-là, Elvis est au cinéma, regardant “Le train sifflera trois fois”, mais il fonce au studio de WHBQ faire une interview, et les auditeurs s’aperçoivent que cette voix noire est celle d’un jeune blanc du collège L.C. Humes.
Le 19 juillet, c’est la sortie commerciale du premier disque Sun d’Elvis, avec “That’s all right” et “Blue moon of Kentucky”, qui est disponible en 45 et 78 tours. Le contrat de management est signé avec Scotty Moore et Sam Phillips qui prend également l’édition des disques. Elvis ne va plus travailler à la Crown electric. Les premières critiques arrivent, et qualifient Elvis de “nouveau talent puissant”. Elvis monte au sommet des hit-parades country de Memphis. Le disque se vend à environ 20 000 exemplaires.
Le 10 août, à l’Overton Park de Memphis, Elvis passe en vedette surprise dans le spectacle de Slim Whitman. Son jeu de scène sur “Good rockin’ tonight” et “That’s all right” révolte Webb Pierce, ce qui annonce une divergence avec le monde traditionnel de la country western.
Le deuxième disque Sun sort le 25 septembre, avec “Good rockin’ tonight” et “I don’t care If the sun don’t shine”. Le même jour, Elvis, Scotty et Bill apparaissent sous le nom de groupe de “Blue moon boys”, au “Grand Ole Opry” de la station de radio WSM de Nashville. Le présentateur Tim Denny conseille à Elvis de retourner conduire son camion ! C’est un coup dur pour Elvis, et il s’écarte de plus en plus de la musique country.
En revanche, pour se première participation au Louisiana Hayride de KWKH à Shreveport en Louisiane, Elvis et le groupe font une très bonne impression le 16 octobre, ce qui leur vaudra d’avoir un engagement régulier jusqu’au printemps 1956.

1955
Le troisième disque Sun est composé de “Milkcow blues boogie” et de “You’re a heartbreaker”. Une semaine avant, Scotty avait négocié un contrat avec Bob Neal qui lance le groupe immédiatement sur les routes du sud et du sud-ouest.
Elvis est au programme du 1er Louisiana Hayride télévisé, ce qui va élargir son public en quantité et qualité. Le 1er avril, le quatrième disque Sun sort, 2 chansons à nouveau : “Baby let’s play house”, et “I’m left, you’re right, she’s gone” qui est le premier titre du batteur D.J. Fontana et premier disque d’Elvis sur le hit-parade national country du billboard. Il atteindra la 10e place le 6 juillet.
Toujours en avril, Elvis voyage en avion pour la première fois et découvre New York pour une audition dans le show TV d’Arthur Godfrey “Talent scouts”. Il n’est pas retenu, Pat Boone est sélectionné à sa place.
Le cinquième et dernier disque Sun sort en août, c’est “Mystery train”, écrit par Sam Phillips, et “I forgot to remember to forget”. Ce disque restera 40 semaines au hit country du Billboard et ce sera le premier numéro 1 d’Elvis à ce même hit.
En novembre, les disques RCA annoncent la signature d’Elvis Presley pour la somme record de 35 000 dollars, incluant les 5 disques Sun et quelques inédits. Le contrat a été négocié par le colonel Parker qui, depuis février, manage avec Bob Neal la carrière d’Elvis. Celui-ci touche 5 000 dollars qu’il investit aussitôt dans une Cadillac rose pour ses parents.

1956

Les premières séances RCA à Nashville recréent le son Sun. Au groupe, se sont joints Chet Atkins, Floyd Cramer et des choristes. Cinq titres sortent : “I got a woman”, “Heartbreak hotel”, “Money honey”, “I’m counting on you” et “I was the one”. Fin janvier, sort le premier 45 tours pour RCA : “Heartbreak hotel” et “I was the one”. En avril, le disque reçoit le trophée de la “Triple couronne” de Billboard pour avoir été numéro 1 au Hit pop (variétés), numéro 1 au Hit rythm and blues, et numéro 1 au hit country and western.
En revenant à fin janvier, c’est la première des 6 prestations TV de l’émission “stage show” de CBS en direct sur le réseau national à 20 heures le samedi soir depuis New York, avec en vedettes Tommy et Jimmy Dorsey. Elvis chante “I got a woman”, “Shake, rattle and roll” et “Flip flop and fly”. Chacune des émissions rapporte à Elvis 1 250 dollars.
Le 30 janvier, deuxième séance d’enregistrement chez RCA à New York. Elvis enregistre “Blue suede shoes”, “My baby left me” et “So glad your mine”. Le lendemain, c’est “Tutti frutti”, et trois jours plus tard, “Shake, rattle and roll” et “Lawdy miss Clawdy” sont gravées. Ces deux dernières sortiront sur le même 45 tours la même année.
Pour sa deuxième prestation TV, Elvis chante “tutti frutti” et “Baby let’s play house”. Les autres émissions confirment le succès d’Elvis. En mars, l’événement est la sortie du premier 33 tours RCA d’Elvis. Ce mois voit aussi la sortie du premier 45 tours EP avec 4 titres : “Blue suede shoes”, “Tutti frutti”, “I got a woman” et “Just because”.
Les premiers essais filmés d’Elvis ont lieu avec Hal Wallis au studio Paramount d’Hollywood. Il joue une scène du film “Rainmaker” et signe un contrat pour 3 films.
Le 3 avril, c’est sa première apparition TV au “Milton Berle show” sur NBC en direct du porte-avions USS Hancock qui se trouve au port de San Diego en Californie. Elvis chante “Heartbreak hotel”, “Blue suede shoes” et touche 5 000 dollars pour l’émission. 25 000 personnes ont demandé à obtenir une place et un américain sur quatre regarde cette émission.
La troisième séance d’enregistrement avec RCA a lieu à Nashville. Le disque sortira au mois de mai et atteindra le million d’exemplaires vendus. Il est composé de : “I want you, I need you, I love you”, et “My baby left me”.
Un premier contrat est signé à Las Vegas pour douze semaines de concerts. La saison sera annulée après une semaine, suite au rejet du public. Elvis reviendra triomphalement à Las Vegas en 1969. “Heartbreak hotel” est à la première place du hit-parade.
Au second “Milton Berle show”, Elvis provoque un scandale national avec son interprétation de “Hound dog” et “I want you”. Lors de l’émission, il reçoit la triple couronne du Billboard citée ci-dessus. Le 1er juillet, il participe au show de Steve Allen, et fait grimper l’indice d’écoute à 55, battant le roi Ed Sullivan à plates coutures. Elvis arrive en queue de pie et chaussures de daim bleu et s’adresse à un chien basset dans un décor rétro pour chanter “Hound dog” notamment. Steve Allen essaie de freiner Elvis, mais son jeu de scène scandaleux fait un triomphe.
La quatrième séance pour RCA à New York fait enregistrer 3 titres : “Hound dog”, “Don’t be cruel” et “Any way you want me”. Ce sera la dernière fois qu’Elvis enregistrera dans un studio à New York. “Hound dog” se vend à 5 millions d’exemplaires en 6 mois, et RCA lui donnera sa triple couronne.
Le 22 août, début du tournage de “Love me tender” pour la 20th Century Fox, après l’enregistrement des 4 chansons du film : “Love me tender”, “We’re gonna move”, “Poor boy” et “Let me”. Deux semaines plus tard, en studio à Hollywood, Elvis terminera son deuxième album 33 tours.
En septembre, Ed Sullivan, le numéro 1 des présentateurs de TV qui avait juré de ne jamais prendre Elvis dans son show change d’avis, au vu des indices d’écoutes. Le colonel Parker demande 50 000 $ pour les 3 shows. Et le 9 septembre, Elvis chante à cette émission “Don’t be cruel”, “Hound dog”, “Ready teddy” et “Love me tender”. Ed Sullivan étant malade, c’est Charles Laughton qui présente Elvis à 50 millions de télespectateurs. Elvis fait grimper l’indice d’écoute de CBS à 80. Le même mois, près d’un million de pré-commandes forcent RCA à sortir le 45 tours de “Love me tender”, suivi de deux 45 tours 4 titres EP, 6 simples extraits du premier 33 tours et le simple de “Lawdy miss Clawdy” avec “Shake, rattle and roll”. En octobre, sort le deuxième 33 tours, un extrait ce celui-ci sort en 45 tours et un autre 45 tours avec “Any way you want me”.
Le 26 septembre est officiellement déclaré journée Elvis Presley. A Tupelo, ville natale d’Elvis de retour pour 2 concerts en matinée et soirée dans le parc du “Mississippi Alabama Fair and Dairy show”. La parade descend Main Street et le maire, Jim Ballard et le gouverneur J.P. Coleman honorent et félicitent Elvis qui remet à la ville un chèque de 10 000 dollars. 20 000 tickets sont vendus pour le soir, ce qui est un record, Tupelo comptant 22 000 habitants.
Le deuxième “Ed Sullivan show” a lieu le 28 octobre, et Ed présente lui-même Elvis, qui interprète “Don’t be cruel”, “Hound dog”, “Love me tender” et “Love me”.
Le 16 novembre, a lieu la première à New York de “Love me tender”. Le 4 décembre, Elvis vient rendre visite à son ami Sam Phillips au studio Sun de Memphis. Carl Perkins et Jerry Lee Lewis sont également au studio. Elvis se met au piano et chante des gospels. Sam Phillips fait touner les magnétos. Johnny Cash arrive au studio et complète la légendaire séance des 4 grands “Million dollar quartet session”. Elvis termine 1956 avec 17 titres dans les hits du Billboard, 5 simples, 6 45 tours et deux triple couronnes.

1957
C’est l’année où Elvis fera quelques concerts au Canada, ce qui constituera dans sa carrière la seule fois où il chantera en dehors des USA, et également l’une de ses rares sorties du territoire américain. Tout au long de sa carrière, Elvis dira vouloir aller chanter dans d’autres pays, mais malgré les invitations, les projets se succèderont sans jamais se concrétiser.
Elvis fait son dernier show chez Ed Sullivan, et il est entièrement filmé au-dessus de la ceinture ! Il est le principal invité de l’émission et chante 7 chansons : “Hound dog”, “Love me tender”, “Heartbreak hotel”, “Don’t be cruel”, “Peace in the valley”, “Too much” et “When my blue moon turns to gold again”. En mars, Elvis achète Graceland. Le 13 mars, “All shook up” est numéro 1 durant 9 semaines, égalant le record de “Don’t be cruel”.
Le 9 juillet, c’est la première de “Loving you”. La bande du film sera le troisième album pour RCA et le premier exemple du mélange de chansons de films et d’autres chansons RCA.
Le 21 octobre, “Jailhouse rock” s’installe à la première place pour 7 semaines et offre à Elvis une nouvelle triple couronne. Le film “Jailhouse rock” sort le même jour. Un EP de 5 titres est extrait du film et commercialisé.
Fin décembre, Elvis reçoit son ordre d’incorporation pour le 20 janvier dans l’US Army et Paramount demande aussôt un sursis de 2 mois pour terminer “King Creole”. L’armée répondra que c’est à Elvis de demander personnellement ce report, ce qu’il fera et obtiendra, repoussant l’incorporation au 24 mars suivant.

1958
Début février, “Don’t” est numéro 1 pendant 5 semaines et constitue le dixième numéro 1 en 2 ans. Il sera 25 ans plus tard le premier simple d’Elvis certifié or par le RIAA.
Le 24 mars, Elvis est incorporé dans l’armée et devient le matricule US 53310761. Il fait ses classes à Fort Chaffee dans l’Arkansas. Ses parents l’accompagnent plus tard à Fort Hood au Texas. Le même mois, c’est la sortie du 33 tours “Elvis golden records” avec 14 chansons dont neuf numéros 1.
“Wear my ring around your neck” sort en avril, et il est le premier 45 tours d’Elvis qui rentre dans le hit et ne réussit pas à prendre la première place depuis “Blue moon”, il est seulement deuxième. Il atteindra cependant le million d’exemplaires vendus.
Le 4 juin, c’est la sortie du quatrième film d’Elvis “King Creole”. Le 33 tours de la bande du film sera numéro 2 au hit album. En juillet, “Hard headed woman”, tirée du film est numéro 1 pendant 2 semaines et prend la deuxième place des hit country et rythm and blues. C’est officiellement le premier disque d’or RIAA d’Elvis.
Le 14 août, Gladys décède à l’hôpital Methodist de Memphis d’une attaque cardiaque survenue lors d’une hépatite aiguë. Elle est inhumée au cimetière de Forrest Hill en grandes funérailles.

1959
Trois compilations sortent cette année-là : “For LP fans only”, “A date with Elvis” et “50 000 Elvis fans can’t be wrong”. Trois simples seulement rentreront au hit : “One night”, “A fool such as I” et “Big hunk of love” qui est numéro 1 pour 2 semaines. Ces derniers titres furent enregistrés en juin 58 à Nashville après l’avis d’incorporation. Elvis ne fera plus de studio jusqu’à sa démobilisation.

1960
Elvis sort de l’amée avec le grade de sergent, après avoir servi dans la troisième division blindée en Allemagne. 2 semaines plus tard, il est à Nashville pour enregistrer et y retourne 15 jours plus tard pour terminer.
Elvis enregistre fin mars le Franck Sinatra Timex special dans la grande salle de bal de l’Hôtel Fontainebleau de Miami Beach en Floride. Pour cette prestation, Elvis touchera 125 000 dollars. Il chante son nouveau simple “Stuck on you”, et “Fame and fortune”, puis “Witchcraft” en duo avec Sinatra qui reprend “Love me tender” avec Elvis.
Le 25 avril, “Stuck on you” est numéro 1 pendant 4 semaines, suivi d’une série de 3 autres, premier au hit. Le nouvel album intitulé “Elvis is back” et enregistré à Nashville restera 56 semaines au hit.
Le 15 août, “It’s now or never” est numéro 1 pour 5 semaines.
Le 20 octobre, sort “G.I. Blues”. La bande du film est numéro 1, et le 28 novembre, “Are you lonesome tonight” est numéro 1 pendant 6 semaines.
Elvis enchaîne les films, et le 20 décembre, c’est la sortie de “Flaming star”.

1961
Le 20 mars, “Surrender”, chanson de Mort Shuman et Doc Pomus est numéro 1 durant 2 semaines.
Le 25 mars, c’est le dernier concert avant 1968, il est donné au profit de la fondation du “Pacific War Memorial” au Bloch Arena de Pearl Harbor, ce qui permet de récolter 62 000 dollars pour ériger un monument à la mémoire des disparus de l’USS Arizona coulé par les bombardiers japonais le 7 décembre 1941.
Le 8 juin, c’est la sortie du film “Wild in the country”, et en août, les deux faces “His latest flame” et “Little sister”, signées encore Mort Shuman et Doc Pomus atteignent la cinquième place du hit.
Le 14 novembre, sortie du film “Blue Hawaii”. La bande du film sera numéro 1 pendant 20 semaines, et le LP restera au hit 79 semaines. Le simple “Can’t help falling in love” ne sera que numéro 2 mais disque d’or également.

1962
Le 11 avril, sortie de “Follow that dream”, Elvis enchaîne à présent plusieurs films par années. La chanson du film sera numéro 15 en 45 tours. Toujours en avril, “Good luck charm” est le 17e simple, premier du hit. Elvis ne connaîtra plus ce bonheur jusqu’à “Suspicious minds” en 1969, soit 7 ans après ! C’est aussi la sortie de “Kid Galahad”, son dixième film. La bande du film en EP “King of the whole wild world” est numéro 30.
Le 2 novembre, sortie de “Girls girls girls”. Le 33 tours du film est numéro 3, certifié or. Le simple “Return to sender” est numéro 2 pendant 5 semaines.

1963

Le 3 avril, sort “It happened at the world’s fair”. L’album est numéro 4. Le simple “One broken heart for sale” est onzième seulement.
Le 21 novembre, sort “Fun in Acapulco”. L’album est numéro 3. Le simple “Bossa nova baby” est numéro 8 et restera dans l’histoire comme le dernier titre d’Elvis dans le hit Rythm and blues du Billboard.

1964
Le 6 mars sort “Kissin cousins”. Le 33 tours est trentième, le simple douzième.
Le 20 avril, soirée de première pour le film “Viva Las Vegas”. Elvis est entouré de Ann Margret dans ce film. Le 45 tours reste une semaine numéro 92 et le titre du film signé Doc Pomus et Mort Schuman atteint la 29e place.
Le 12 novembre, sortie de “Roustabout” avec Barbara Stanwyck. La musique du film est numéro 1 au hit album, le dernier à atteindre cette place jusqu’à “Aloha from Hawaii” en 1973.

1965

Le 22 janvier, sortie de “Girl happy”. L’album est huitième, le simple “Do the clam” est numéro 21 et l’autre simple “Puppet on a string” 14e à la fin de l’année.
Le 15 juin, sortie de “Tickle me”. Le 45 tours EP est numéro 70. Le simple “Such an easy question” est numéro 55, le deuxième simple “I’m yours” atteindra seulement la 11e place.
Le 27 août, Elvis reçoit les Beatles dans sa propriété de Bel Air jusqu’à 2 heures du matin, on continue à se demander si quelque chose a été enregistré ou non, les rumeurs n’ont pas cessées depuis toutes ces années.
Le 15 décembre, sort “Harum scarum”, Elvis y tient le rôle d’un Cheik. L’album est numéro 8, et il n’y a pas de simple.

1966
Le 31 mars, sortie du vingtième film “Frankie and Johnny”. L’album est numéro 20, et le titre du film en simple est numéro 25.
Le 8 juin, sortie de “Paradise, hawaiian style”. Pas de simple, et l’album est numéro 15. Elvis retourne ensuite à Nashville avec son nouveau producteur Felton Jarvis. Il enregistre les premiers titres depuis trois ans non destinés à une bande de film, pour le simple “Love letters” et “Come what may”.
23 novembre, sortie de “Spinout”. Le titre du film est numéro 40 en simple, et l’album est numéro 18.

1967
Sortie de l’album religieux “How great thou art”, c’est un nouvel aspect du talent d’Elvis, après ces nombreuses bandes de films. Entièrement produit par Felton Jarvis, cet album donnera à Elvis son unique Grammy Award.
Le 22 mars, sortie de “Easy come, easy go”. Le 45 tours EP ne rentrera pas au hit.
Le 1er mai, Elvis épouse Priscilla Ann Beaulieu dans la suite du propriétaire de l’hôtel Aladdin à Las Vegas. Déjà, les premiers accrocs avec ceux qui l’entourent, car lors de la cérémonie, tout ceux qui vivent et l’accompagnent constament ne sont pas tous invités, et il y a alors des dissensions au sein du groupe. C’est une autre époque qui débute.
Le 24 mai, sortie de “Double trouble”. L’album est numéro 47 et le simple “Long legged girl” est numéro 63.
Le 4 décembre, sortie de “Clambake”. L’album du film est 40 e et contient 2 vrais rocks de Nashville : “Big boss man” et “Guitar man” qui ne sont pas dans le film, mais que les fans apprécient beaucoup.

1968
Le 1er février, naissance de Lisa-Marie Presley. En mars, “U.S. male” confirme le nouveau style d’Elvis.
Le 14 mars, sortie du film “Stay away Joe”. “Stay away” est numéro 67 au hit des simples.
Le 13 juin, sortie de “Speedway”. L’album est numéro 82, le simple avec “Let yourself go” et “Your time hasn’t come yet baby” est numéro 71.
En juin, après 8 ans d’absence sur scène, Elvis revient à la télévision pour son "NBC special" produit et réalisé par Steve Binder, et enregistré aux studios Burbank en Californie. Cette émission est sponsorisée par la marque Singer. Ces spectacles replacent Elvis parmi les meilleurs artistes du spectacle, et l’encouragent à revenir sur scène. Au départ, le projet du colonel Parker, était de faire un spectacle de Noël, avec chansons de Nöel, déguisements et petits lutins, vraiment n’importe quoi, heureusement que lors de ce tournant décisif, Elvis ne suivit pas le projet du colonel, et fut bien entouré par Steve Binder entre autres. Dans le cas contraire, s’en était fini de la carrière d’Elvis !
Le 9 octobre, sortie de “Live a little, love a little”. Pas d’album ni de EP. Le simple “Almost in love” sera numéro 95.
Le 3 décembre, NBC diffuse le "Burbank special" sur une heure avec des extraits du show de 2 heures d’Elvis, habillé de cuir noir. C’est un succès formidable.

Photos de 1968

1969
Elvis entre en studio pour une période de 10 jours en février avec le producteur Chips Moman aux “American studios” de Memphis. Ce sont ses premières séances dans sa ville depuis 13 ans. La session se solde par un nombre de tubes incroyables comme “In the ghetto” numéro 3, “Suspicious minds” numéro 1, “Don’t cry daddy” numéro 6, et “Kentucky rain” numéro 16.
13 mars, sortie de “Charro”, un film différent, où l’on trouve Elvis barbu. La seule chanson du film est celle du générique, Elvis n’a donc pas un rôle de chanteur, ce qui ne lui était pas arrivé depuis son film “Flaming star”. Sortie d’un nouveau simple “Memories” du NBC, et “Charro”, qui devient numéro 35.
Le 8 mai, sortie du film “The trouble with girls”. Il n’y a pas de simple ni d’album. RCA sort ce même mois l’album studio “From Elvis in Memphis”, issu des séances aux American studios et le seul véritable album depuis des années. Il est certifié or et atteint la treizième place.
Le 31 juillet, retour sur scène d’Elvis depuis de nombreuses années, et à Las Vegas à l’hôtel International dont la construction a été achevée peu de temps avant, dans cette ville où il avait connu dans les années 50 un rejet de la part du public. Mais ce public a bien changé, et chaque soir, c’est une ovation lors des 2 shows journaliers. Beaucoup de gens célèbres assistent à ces concerts. La saison durera du 31 juillet au 28 août. Elvis est très heureux, et avec le colonel, ils font des plans pour effectuer d’autres concerts, soit à Las Vegas, soit en tournées à travers le pays.
Le 10 novembre, sortie du 31e et dernier film d’Elvis “Change of habit”. Là non plus, pas d’album ni de simple. Toujours en novembre, sortie du double LP “From Memphis to Vegas, from Vegas to Memphis”, deux faces issues des séances de Memphis de janvier et février, et deux faces issues des concerts à l’International Hotel de Las Vegas en août. L’album est classsé numéro 12 au Billboard, et par un disque d’or.

Photos de 1969

1970
Grande tournée de concerts de janvier à mars, et d’août à novembre. Pendant ce temps, RCA sort des albums importants :
- “On stage february 1970”, enregistré à l’hôtel International de Las Vegas, certifié or, il sera numéro 13 au hit.
- “Worldwide 50 gold awards hits, volume 1”, compilation sortie en août, c’est un coffret de 4 disques certifiés or, ce coffret sera numéro 45 au hit.
- “Elvis, that’s the way it is” en décembre. Film documentaire et album chroniquant les répétitions à Nashville et les concerts de l’hôtel International en août 1970.

Photos de 1970

1971
Concerts à Las Vegas en janvier, février et de juillet à septembre, ainsi qu’une tournée de 12 villes des Etats-Unis en novembre. Ce sera chaque année plus ou moins les mêmes dates pour Las Vegas, parfois 1 ou 2 saisons à Lake Tahoe seront rajoutées, puis le reste de l’année, suivront des tournées à travers le pays de plus en plus rapprochées.
Ceux qui sont intéressés par les détails des tournées, et les sorties des albums et singles, pourront retrouver toutes les références à l’intérieur des pages de ce site. Cette biographie “simplifiée” a pour but de retracer les principaux événements de la vie et de la carrière d’Elvis.

Photos de 1971

1972
Elvis effectue une tournée en avril à travers le pays, celle-ci sera filmée et servira de support pour un deuxième film documentaire qui s’appellera “Elvis on tour”. En juin, Elvis sera à New York pour 4 concerts mémorables.

Photos de 1972

1973
En janvier, le projet d’Elvis et du colonel Parker voit le jour, il s’agit d’une retransmission en Mondovision du concert du 14 janvier au “Honolulu international center”. L’album est rapidement mis sous presse, et prendra la première place au hit, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Ce sera aussi techniquement le premier disque “quadraphonique” de RCA. “Steamroller blues” en simple sera classée numéro 17. Elvis reprend ensuite ses sessions studio et les saisons à Las Vegas ainsi que les tournées. Le 11 octobre, Elvis et Priscilla divorcent.

Photos de 1973

1974
Les tournées, Las Vegas et Lake Tahoe s’enchaînent, Elvis commence à être malade, et doit parfois annuler quelques concerts. Malgré cela, le talent et la voix d’Elvis enthousiasment toujours les fans, les concerts sont à guichets fermés, et ils sont parfois même obligés de rajouter un concert supplémentaire. Les critiques ne sont pas toujours tendres envers Elvis, mais malgré ses problèmes de santé, Elvis donnera toujours le meilleur de lui-même jusqu’à la fin.
Mars 74, Elvis enregistre en studio chez Stax, pour l’album “Good times”.
Le 20 mars, Elvis termine sa tournée dans sa ville à Memphis, c’est l’occasion pour RCA d’apporter son matériel et d’enregistrer le concert. L’album sortira en juin, lui aussi en “quadraphonie” et atteindra la 33e place au hit. Le concert n’est pas complet sur l’album RCA, et il faudra attendre environ 20 ans pour l’avoir complet sur CD, par le biais du marché non officiel du disque.
RCA sort cette année le début d’une anthologie intitulée “A legendary performer”, il s’agit d’un 33 tours avec un album avec plein de photos et des prises inédites.

Photos de 1974

1975
Elvis retourne en janvier chez Stax pour des séances de l’album “Promised land”. En mars, Elvis va à Nashville pour effectuer une séance dont l’issue sera l’album “Elvis today”. En juillet Elvis fait une tournée terrible à New York et Asheville, avec quelques moments très forts. Elvis retourne à Las Vegas en décembre pour la première fois, pendant 2 semaines, car il avait dû annuler sa saison de août après 5 concerts pour cause de maladie. Le 31, il fera son unique concert de sa carrière dans une salle aussi grande, celle de Pontiac, où environ 63 000 spectateurs assistent au concert du Nouvel An le 31 décembre dans le stade de la ville, le Silverdome.

Photos de 1975

1976
En janvier, sortie du 2e album “A legendary performer”, toujours avec des inédits à l’intérieur.
En février, Elvis enregistre “Hurt”, qu’il chante déjà sur scène et qui obtient un grand succès. La session se passe chez lui à Graceland, et l’album sortira en mai sous le titre “From Elvis Presley boulevard, Memphis Tennessee”. Cette année-là, Elvis effectue le plus grand nombre de concerts en tournées, Las Vegas et Lake Tahoe confondus. Pour Lake Tahoe, ce sera une saison superbe au point de vue interpeétation, du 30 avril au 9 mai, ce dernier concert durera presque 2 heures ! C’est aussi l’année du bicentenaire des Etats-Unis, et Elvis ne se ménage pas. Malgré des problèmes de santé de plus en plus préoccupants, Elvis est toujours aussi bon, et le succès ne se démentit pas. Pour la deuxième fois de sa carrière, Elvis chante lors d’une saison de 2 semaines à Las Vegas en décembre, du 2 au 12, puis entame une mini-saison en tournée de 5 jours où il donne 5 concerts extraordinaires avec des versions de ses chansons parfois incroyables. Les villes sont : Wichita, Dallas, Birmingham, Atlanta et Pittsburgh. Cette dernière ville, pour le concert du nouvel an le 31 décembre, sera égendaire, Elvis est survolté, il se met au piano vers la fin du concert, pour interpréter "Unchained melody" et "Rags to riches", et physiquement, il est très mince;

Photos de 1976

1977
Dès février, Elvis retourne sur la route, il chante “Moody blue” le 21 à Charlotte, pour la seule fois de sa vie. En mars, il décide de passer quelques vacances à Hawaii, et emmène ceux qui sont toujours avec lui également. En 76, a eu lieu le licenciement de quelques personnes, celles-ci font un livre à scandale qui ne connut pas le succès, mais Elvis est touché en lui-même. Il continue néanmoins à faire ses tournées. Il n’est plus prévu de concerts à Las Vegas qu’Elvis ne supporte plus, ni à Lake Tahoe, ce seront pour 77 uniquement des tournées à travers les Etats-Unis. Malgré ces quelques jours passés à Hawaii, Elvis ayant toujours des problèmes de santé, il a été jugé préférable d’alléger le programme, et de s’en tenir uniquement à un concert par jour. Les saisons durent 2 à 3 semaines, suivies de quelques semaines de repos.
En juin, il débute sa dernière tournée, et il est filmé en concert le 19 à Omaha, Elvis n’y tient pas, vu qu’il nest pas au mieux de sa forme, mais c’est un contrat, et il veut l’honorer. Il est filmé à nouveau le 21 à Rapid City. RCA a donc filmé ces 2 shows en entier, ils feront un montage final de 50 minutes environ, comprenant la préparation de la scène, des interviews de fans et le reste du temps sera consacré à voir Elvis chanter, c’est le résultat pour 2 concerts complets ! RCA n’a pas souvent été judicieux dans ses choix envers Elvis et a souvent massacré son œuvre. Au début du programme TV, on voit aussi Elvis descendre de son avion et recevoir un disque d’or pour l’album “Moody blue”, des mains de Todd Slaughter, le président du fan club anglais. Ce sera le dernier reçu de son vivant, mais depuis, de très nombreux disques or et platine ont été rajouté à cette collection, dans la salle des trophées de Graceland.
Après ces 2 shows filmés, Elvis continue sa tournée qui l’amène le 26 à Indianapolis pour son ultime concert. Là encore, il est physiquement bien, et donne un très bon concert, certaines chansons ressortent, notamment “Hound dog”, “Bridge over troubled water” et “Hurt”. Après le show, Elvis retourne directement à Graceland se reposer, car il prévoit une nouvelle tournée à partir du 17 août, et de nouveaux costumes de scène.
La veille, le 16 août, en début d’après-midi, Elvis est découvert inanimé dans la salle de bain par Ginger Alden, sa dernière petite amie. Bien que les secours arrivent très vite, il sera trop tard, Elvis est déclaré décédé à 3 h 30 ce jour.

Photos de 1977

L’après Elvis
24 ans ont passés, et l’engouement envers Elvis est de plus en plus fort, que les fans soient jeunes ou non, il n’est pas passé de mode, et les générations successives renouvellent cet attirance envers Elvis. Côté disques, RCA a continué à sortir beaucoup de compilations, mais le développement du CD et des marchés parallèles ont contribué à la création toute récente d’un label “Collector’s edition” de RCA, ce qui était réclamé déjà depuis de nombreuses années. RCA n’ayant pas sorti beaucoup de choses du vivant d’Elvis, elle décide donc de le sortir maintenant. Le mouvement avait déjà commencé depuis 1985, et il se poursuit donc à présent plus rapidement, chose qui aurait été impensable quelques années seulement après la mort d’Elvis. Mais, il y a eu des changements chez RCA, notamment la venue de Ernst Jorgensen, grand fan d’Elvis, et grâce à lui, nous avons pu obtenir des enregistrements d’Elvis plus intéressants que les éternelles compilations, et connaître plus en détail ce que recèlaient les archives, notamment à New York, Los Angeles et Indianapolis. Les choses bougent beaucoup dans le monde d’Elvis, les initiatives fleurissent un peu partout dans beaucoup de pays, et il y a aussi le fait que le procès que RCA a intenté contre le colonel Parker pour qu’il cesse de s’occuper du matériel Elvis, est aussi pour quelque chose, le colonel ayant donné ensuite plusieurs tonnes de matériel divers sur Elvis, qu'il gardait précieusement pour son utilisation personnelle. Il était en tout cas hors de question pour lui, de faire connaître aux fans tout ce qu'il avait en sa possession. Il va se passer encore de nombreuses années avant que l’on puisse arriver à sortir tout le matériel, ou du moins une bonne partie, et qu’il soit accessible aux fans, donc nous allons pouvoir continuer de rêver pendant encore longtemps, et être surpris de la sortie de telle ou telle chanson, ou de telle ou telle version. C’est cela, le monde d’Elvis !


Liens / Links - Divers / Miscellaneous

1968 - 1969 - 1970 - 1971 - 1972 - 1973 - 1974 - 1975 - 1976 - 1977 - jaquettes cds/covers - Madison - Straight arrow

accueil/home - sommaire principal/main summary

REMONTER EN HAUT DE PAGE / UP

bas2.jpg